Découvrez les auteur belges

lundi 8 décembre 2014

Trente-six chandelles




Titre : Trente six chandelles
Auteur : Marie-Sabine ROGER
Editions Le brune au rouergue
Nombre de pages : 278
Prix papier : 20 €



Allongé dans son lit en costume de deuil, ce 15 février, à l'heure de son anniversaire, Mortimer Décime attend sagement la mort car, depuis son arrière-grand-père, tous les hommes de sa famille sont décédés à onze heures du matin, le jour de leurs 36 ans.
La poisse serait-elle héréditaire, comme les oreilles décollées ? Y a-t-il un gène de la scoumoune ? Un chromosome du manque de pot ?
Que faire de sa vie, quand le chemin semble tout tracé à cause d'une malédiction familiale ? Entre la saga tragique et hilarante des Décime, quelques personnages singuliers et attendrissants, une crêperie ambulante et une fille qui pleure sur un banc, on suit un Mortimer finalement résigné au pire.
Mais qui sait si le Destin et l'Amour, qui n'en sont pas à une blague près, en ont réellement terminé avec lui ?


Dans quel cadre ai-je lu ce livre ?

Les matchs de la rentrée de Priceminister

Qu’ai-je pensé de la couverture ?

J’aime beaucoup la couverture, je l’ai trouvée intrigante et totalement adaptée au moment où j’ai lu ce livre puisque qu’elle me fait penser à l’automne et que nous sommes en automne.

Quelques mots sur l’histoire

Le jour de ses trente-six ans, Mortimer attend que la mort vienne le chercher car dans sa famille, tous les garçons meurent le jour de leur trente-sixième anniversaire. Mais contre toute attente, l’heure est passée et Mortimer est toujours là, pourquoi ?  Et surtout que va-t-il faire, il a démissionné, donné son renom pour son appartement et vendu sa voiture.

Mon avis général sur l’histoire

Que ça fait du bien de lire un livre telle que celui-ci !
Entre un Mortimer fataliste, une Paquitta haute en couleur, un Nassar venu en France pour échapper à la misère et une Jasmine qui pleure sur un banc, l’histoire porte un message d’espoir.  L’espoir d’oser vivre.
J’ai beaucoup aimé découvrir l’histoire de Mortimer et de ses ancêtres, les hommes, tous affublés d’un prénom annonçant leur destin, tous morts à 36 ans de manière assez loufoque, les femmes aux prénoms synonyme de longue vie.  Puis la vie de Mortimer en elle-même, sa rencontre avec Paquitta et Nassar, sa véritable famille et Jasmine, pétillant jeune femme qui croque la vie à pleines dents.
J’ai vraiment passé un excellent moment en compagnie de tous ces personnages.

Mon personnage préféré – Pourquoi

Paquitta, une femme au cœur plus grand qu’elle-même qui voit le bon dans les gens, qui vis sa vie pour faire plaisir et consoler les cœurs à coup de crêpes.  Un femme comme il en existe peu.

Le personnage avec lequel j’ai eu le plus de mal – Pourquoi


Avis sur le style de l’auteur

Le style de Marie-Sabine Roger est du bonheur à l’état brut.  Dès les premières lignes, elle attrape le lecteur et le retient grâce à une écriture toute douce, toute en sincérité et émotion.  Elle fait autant preuve de sérieux que d’humour, elle rend ses personnages très attachant, très vivant, nous donnant envie d’entrer dans la famille pour pouvoir encore mieux partager leur vie.
En lisant ce livre, très vite on n’a qu’une seule envie, c’est de s’enfermer dans un cocon où personne ne pourra venir nous déranger afin de profiter au mieux des mots de l’auteur.








7 commentaires:

  1. Ton avis me donne bien envie de le lire :D

    RépondreSupprimer
  2. Je crois bien que si je tombe sur ce livre, je me laisserai tenter ^_^

    RépondreSupprimer
  3. Priceminister a lancé un nouvel appel pour cette opération. C'est ce livre que je leur ai demandé justement ! J'attends leur réponse. En tout cas je suis contente de l'avoir choisi car il a l'air de bien t'avoir plu !!!

    RépondreSupprimer
  4. Il me tente beaucoup. J'ai prévu de le lire et après avoir lu ton avis, je ne tarderai pas. Bisous

    RépondreSupprimer
  5. J'ai bien envie de craquer vu ton avis :p

    RépondreSupprimer
  6. Mon avis est moins enthousiaste que le tien. Merci en tout cas de me l'avoir envoyé :) Ce fut quand même un bon moment de lecture :)

    RépondreSupprimer