Nouveauté à découvrir

mardi 23 décembre 2014

La mouche d'Eléonore



Titre : La mouche d’Eléonore
Auteur : Marie Laurent
Editions Artalys
Nombre de pages : 132
Prix papier : 12,90 €
Prix numérique : 3,49 €


Journaliste de seconde zone au physique peu attrayant, Éléonore Merteuil est brusquement abandonnée par son compagnon Fabrice. Alors qu’elle se sent au plus mal, une visite au musée de sa ville la pousse à une véritable métamorphose. Devenue beaucoup plus séduisante, elle voit sa vie basculer du jour au lendemain. Tout semble alors lui réussir, mais elle a un point faible : sa passion pour son rédacteur en chef, Adrien Valmont, un homme aussi charmant que volage. Une partie cruelle s’engage. D’autres en feront les frais, dont Sabrina Volanges, la nouvelle fiancée de Fabrice. Aux jeux de l’amour et de la manipulation, Éléonore raflera-t-elle la mise ou perdra-t-elle tout ?.



Dans quel cadre ai-je lu ce livre ?

Je remercie les éditions Artalys de m’avoir permis de découvrir cette histoire.

Qu’ai-je pensé de la couverture ?

La couverture est parfaitement raccord avec l’histoire.

Quelques mots sur l’histoire

Alors que Fabrice la quitte le jour de leur anniversaire, Eléonore décide de se reprendre en mains, c’est alors qu’elle découvre un tableau représentant une jeune femme arborant, sur la joue, une mouche.  Décident d’en faire autant, Eléonore se transforme alors en femme fatale prête à tout pour plaire.  Lorsque que Sabrina, la jolie rousse qui a détourné Fabrice d’elle arrive comme stagiaire à la rédaction où elle travaille, elle voit l’opportunité de la vengeance s’ouvrir à elle.

Mon avis général sur l’histoire

Comment le plus petit détail, en l’occurrence, une mouche dans cette histoire, peut transformer complètement une personne, voilà l’histoire d’Eléonore. Un petit détail qui lui fait prendre de l’assurance, qui la rend attirante et grâce auquel elle ose s’affirmer, se mettre en avant et surtout grâce auquel elle ferme la porte à ses émotions, mais est-ce aussi vrai que ça à en a l’air ?
J’ai beaucoup aimé suivre l’histoire d’Eléonore, de la voir se transformer, évoluer, changer et j’ai beaucoup aimé le fait que l’auteur ne nous montre pas que les bienfaits de la prise de confiance en soit mais aussi ses travers.

Mon personnage préféré – Pourquoi
J’ai beaucoup aimé Eléonore qui devient, un peu malgré elle, une personne qu’elle n’est pas en réalité.  Alors oui, elle veut s’assumer mieux, plaire et se venger mais au fond c’est une jeune femme sensible et blessée qui réagi avec ce qu’elle a, c'est-à-dire ses atouts féminin, son charme, son esprit et un petit côté diabolique qui se retourne contre elle.  Elle m’a fait sourire et elle m’a fait de la peine.  Bref, c’est une femme normale comme toutes les autres, avec ses doutes, ses peurs et ses émotions.

Le personnage avec lequel j’ai eu le plus de mal – Pourquoi

Je n’aime pas les gens comme Fabrice qui pour moi ne sont que paraître.  Il n’est pas très présent dans l’histoire même si son aura plane au-dessus de tout ce qui arrive à Eléonore.

Avis sur le style de l’auteur

Je connais un peu le style de Marie Laurent pour avoir lu Deux nuances de brocolis et Dans la peau de Marie Stuwart que j’avais beaucoup aimé.  Et cette fois encore, j’ai accroché dès les premières lignes au style de l’auteur.  L’écriture est fluide et les mots sont choisis avec beaucoup de clarté et de justesse.  Les quelques pages de cette histoire se lisent très facilement et les références, par petites touches, historiques sont justement et intelligemment placées.
Jusqu’à présente je n’ai lu que de courts textes de l’auteur, je serais très curieuse de découvrir quelque chose de plus long.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire