Nouveauté à découvrir

jeudi 13 août 2015

Les gens heureux lisent et boivent du café




Titre : Les gens heureux lisent et boivent du café
Auteur : Agnès Martin-Lugand
Editions POCKET
Nombre de pages : 186
Prix numérique : 2,99 €
Prix broché : 14,95 €
Prix poche : 6,20 €




" Ils étaient partis en chahutant. J'avais appris qu'ils faisaient encore les pitres dans la voiture. Je m'étais dit qu'ils étaient morts en riant. Je m'étais dit que j'aurais voulu être avec eux. "
Diane a brusquement perdu son mari et sa fille dans un accident de voiture. Dès lors, tout se fige en elle, à l'exception de son cœur, qui continue de battre. Obstinément. Douloureusement. Inutilement. Égarée dans les limbes du souvenir, elle ne retrouve plus le chemin de l'existence. Afin d'échapper à son entourage qui l'enjoint à reprendre pied, elle décide de s'exiler en Irlande, seule. Mais, à fuir avec acharnement la vie, elle finit par vous rattraper... "
  

Dans quel cadre ai-je lu ce livre ?

C’est ma copine Kynicky qui m’a choisi ce livre pour mon défi de l’été et je l’en remercie car ce fut un gros coup de coeur.

Qu’ai-je pensé de la couverture ?

La couverture est à 100% représentative de l’ambiance du roman.

Mon avis général sur l’histoire

J’ai adoré l’histoire de Diane. La catastrophe qui l’a frappée avec la mort de son mari et de sa petite fille l’a complètement détruite, au point de décider de s’enterrer vivante dans un endroit inconnu, loin de tout et de tous.
Tout est mort en avec disparition des gens qu’elle aime donc inutile de continuer à vivre. C’est comme ça qu’elle se retrouve dans un petit village d’Irlande où elle pense qu’elle va pouvoir être isolée et laissée libre court à son chagrin, mais dans la vie, les choses ne se passent pas forcément comme on le voudrait.

Ce roman est rempli de tendresse, c’est un roman sur la vie, la vie plus forte que tout, la vie qui s’accroche à vous même quand vous ne voulez plus d’elle. C’est un roman qui vous prend aux trippes pour ne plus vous lâcher, c’est un roman qui cous reste en tête et dans le cœur même après l’avoir refermer.

Les personnages.

J’ai adoré Diane, j’ai souffert avec elle, j’ai ris et pleuré avec elle.  C’est une jeune femme complètement dévastée mais qui a gardé un cœur en or.  Elle ne sait plus comment vivre alors que tout lui a été enlevé.  En lisant ce livre, on ne peut qu’identifier et compatir au sort de Diane.
Andrew, est le type parfait de l’homme détestable aux premiers abords mais que l’on apprend à aimer dès que l’on gratte sous la surface.  C’est aussi un homme qui souffre et qui a peur de ce que la vie pourrait encore lui jouer comme tour. C’est un homme que l’on a envie de protéger.

Avis sur le style de l’auteur
Dire que j’ai de suite accroché au style de l’auteur serait un euphémisme. J’ai pleuré les 40 premières pages du livre et pour qu’un livre me fasse pleuré dès la première page, il faut que l’auteur m’attrape directement, ce qui n’arrive pas très souvent.
L’auteur transmet à travers ses mots les sentiments de ses personnages comme s’ils transpiraient à travers les pages pour s’insinuer en nous.
Les pages se tournent sans que l’on ne s’en aperçoive et elle nous offre une fin tout en tendresse même si je me suis dis que ce n’était pas possible que ça se termine ainsi.
Tout est parfait dans son style, du moi pour moi, le choix des mots, la fluidité du texte, les phrases courtes, les dialogues plutôt nombreux, les sentiments transmis, tout ce qui fait qu’un roman a toute les chance de me plaire et si, en plus, l’histoire est vraiment bonne, ça donne un énorme coup de cœur que je vous conseille.






5 commentaires:

  1. Ce livre m'intrigue, et je compte bien le lire un jour... avec des mouchoirs à côté de moi, apparemment =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui il faut absolument le lire. (mouchoir indispensable ;) )

      Supprimer
  2. Ça fait un moment que je suis tentée par ce livre !
    Bonne fin de semaine :)

    RépondreSupprimer
  3. Il a l'air assez sympa, je note !

    RépondreSupprimer
  4. Le titre me plait bien! Je note, car ton enthousiasme est convaincant.

    RépondreSupprimer