dimanche 5 octobre 2014

Les Plaisirs du dimanche


Et revoici mon rendez-vous du dimanche.
Pour la plupart d'entre nous, le dimanche est un jour de repos.
C'est le jour où l'on profite des petites choses de la vie, des repas en famille ou simplement de ne rien faire.

Alors en ce jour de détente, je vous propose un petit rendez-vous : les plaisirs du dimanche.

Il s'agit d'un petit article (on ne va pas se fatiguer le dimanche) pour vous présenter ce qui m'a marqué durant la semaine.
Celui-ci tournera autour d'un livre lu pendant la semaine : le livre en lui même, un personnage, une situation, bref ce que je voudrais.

Si ce rendez-vous vous plait, n'hésitez pas à nous faire partager votre plaisir du dimanche, cliquez sur la grenouille.

Le livre de ce dimanche  


Clara et Gabriel, issus de deux milieux opposés, tombent amoureux. Mais victime d'un accident de voiture à cause d'un chauffard, Gabriel se retrouve en état de mort cérébrale et son esprit est entré dans le corps du conducteur imprudent. Une voix, le passeur d'âmes, lui laisse huit jours pour convaincre Clara de ne pas se suicider afin de le rejoindre dans la mort.

Ce qui fait mon plaisir

J'ai lu ce livre hier dans l'avion un peu par hasard car je ne l'avais pas dans ma PAL et donc pas dans mes livres emportés non plus. En fait, une collègue se trouvait au même endroit que moi et lorsqu'on s'est vue, elle m'a apporté ce livre.
J'avais lu, il y a un certain temps, "J'aurais préféré vivre" du même auteur et j'avais vraiment eu un énorme coup de coeur, du coup j'avais acheté "Je le ferais pour toi" que je n'ai pas encore osé ouvrir.  Là, je me suis dit, pourquoi pas, c'est l'occasion de voir si mon coup de coeur avait été un hasard.
Et bien, j'ai eu le même coup de coeur pour ce livre-ci, alors non, mon premier coup de coeur n'était pas un hasard, en fait l'auteur me touche en plein coeur avec ses écris, du moins avec les deux livres que j'ai lu.  Les émotions que nous transmets l'auteur sont vraiment très forte, elles vous empoignent, vous entourent et vous coupent le souffle.
J'ai donc passer un vol d'avion en étant complètement ailleurs. Le seul petit soucis : cacher vos larmes à votre voici de siège ;)

Si vous souhaitez partager votre plaisir en ce dimanche, n'hésitez pas à me mettre le lien de votre article en commentaire, je les ajouterai ici. 

3 commentaires: