Découvrez les auteur belges

mercredi 4 mai 2016

Les Fragiles




Titre : Les Fragiles
Auteur : Cécile Roumiguière
Editions Sarbacanes
Collections X’Prime
Nombre de pages : 197
Prix numérique : 15,50 €



  

Drew a dix-sept ans, on est grand à dix-sept ans. On a eu le temps d’apprendre à savoir qui on est. Pourtant, dans sa tête, Drew est encore cet enfant de neuf ans qui a pris le racisme de son père en plein plexus. À la sortie d’un match de hand, au volant de sa camionnette, son père a renversé Ernest, le gardien du stade, et s’est enfui sans le secourir. Il n’allait pas s’arrêter pour un sale nègre …

Ce jour-là, Drew a grandi trop vite. Qui croire ? Sa mère et l’école, qui lui apprennent qu’on est tous pareils, ou ce père raciste, borné, qui rêve d’un fils tout en muscles et nul en maths ? Drew déteste son père tout en cherchant à lui plaire. À l’école, il se saborde en ratant exprès ses devoirs …

… jusqu’au jour où il rencontre Sky, une fille aussi fêlée que lui. En fusionnant leurs fêlures, les Fragiles arriveront-ils, enfin, à faire passer la lumière ?




Dans quel cadre ai-je lu ce livre ?

Je remercie les Editions Sarbacane pour cette belle découverte et pour la confiance qu’il m’accord depuis pas mal de temps.

Qu’ai-je pensé de la couverture ?

La couverture est plutôt sobre, sombre, intrigante et inquiétants. On n’a aucune idée de ce qui nous attends en voyant ce livre.

Mon avis général sur l’histoire

Quand on a huit, on sait que nos parents nous aiment, qu’ils veuillent ce qu’il y a de mieux pour nous, on le sait parce que c’est naturel et normal, tous les parents doivent aimer leur enfants.  Oui mais ça c’est de la théorie.
Andrew, lui comprend très vite que son père ne l’aime pas et de plus un jour alors qu’il n’a encore que 8 huit, il prend le racisme de son père de plein fouet.  Pour Cédric, son fils est un bon à rien, ce n’est pas les bonne note à l’école qui vont le faire devenir un homme et lui donner un travail, le seul petite fierté c’est la Hand que fait son fils, même s’il ne va voir ses matchs, bien sûr il a trop de travaille pour pouvoir assumer sa famille, car c’est ça que fait un homme.

Aujourd’hui, Drew a bien grandi, il a 17 ans, il fait de la lutte, se coule dans le moule des autres jeunes sans jamais montrer l’étendue de son intelligence, la leçon de son père, il l’a comprise.  Et justement, son père il doit le voir aujourd’hui alors qu’il a des choses bien plus importantes à faire, comme accompagnée Sky à l’hôpital et réparer l’ordinateur de la salle de lutte…

Ce livre est très émouvant, il nous entraine sur la pente raide du désespoir des enfants devenue de jeune gens désespérer fassent à des parents qui sont incapable d’être des parents et de comprendre leurs enfants.  Ce roman fait réfléchir sur ce que nous faisons à nos enfants, les éduquons nous pour leur bien où pour le notre, pensons nous toujours bien à leur vie ou à la nôtre.  Une histoire bouleversante qu’il vous faudra découvrir l’esprit ouvert.

Les personnages.

Drew est d’abord un petit garçon aimant, il ne souhaite que la reconnaissance de son père, un peu d’encouragement et de félicitation, surtout que Drew est un enfants doué, bon à l’école, attentif, bon au hand et toujours prêt à aider sa maman, mais ce n’est à ça que pensait son père quand il a eu bien trop tôt cette enfant inattendu, il a vu en lui le champion de hocker qu’il n’a jamais peu devenir. Mais Andrew est Andrew et non Cédric !

Avis sur le style de l’auteur

Je ne connaissais pas Cécile Roumiguière mais j’ai adoré la découvrir, elle met vraiment beaucoup de cœur dans ses écris et ça se sent et ce dès le départ.
Elle nous offre un super roman écris dans un style doux pour aborder des sujet parfois difficile, ce qui est un bel exploit.
Je pense que l’auteur a vraiment trouvé la voies qui lui convient.



4 commentaires:

  1. J'ai découvert cet auteur avec les Blue Cerises et j'avais beaucoup aimé, du coup, pourquoi ne pas lire ce livre :)

    RépondreSupprimer
  2. C'est la 2e bonne critique que je lis sur ce bouquin. Il me tente bien !

    RépondreSupprimer
  3. Un roman qui traite de plein de sujets à partir du racisme, et j'ai beaucoup été touchée par l'histoire et les personnages...

    RépondreSupprimer