Nouveauté à découvrir

mercredi 16 octobre 2013

Amour satirique










Prix : 0,99
Editeur : Les éditions Artalys
Nombre de page : 22 pages


          Jeune femme dont la vie de famille est en train de partir à la dérive, Deborah rencontre un homme étrange vers lequel elle se sent immédiatement attirée. L’inconnu n’y va par quatre chemins : il lui propose une relation uniquement basée sur le sexe… et se met immédiatement à l’ouvrage. Cet homme infatigable l’amènera sur des sommets de jouissance qu’elle n’aurait jamais pu imaginer. Ils auront un effet surprenant sur sa vie et Deborah sera encore plus étonnée de découvrir qui est son amant.
          Une nouvelle érotique originale, réjouissante et particulièrement chaude.





         Que dire de cette lecture ?  Que j’ai été étonnée par l’histoire.
         
          Dès le début, l’histoire se révèle très « hot » pour viré vers du fantastique « hot ».  Debbie, une femme normale, mère de famille et mariée à un homme au chômage depuis peu, s’ennuie dans sa vie, elle rencontre Saturio et, paf, ils se retrouvent dans les toilettes d’un bar pour s’envoyer en l’air.  Mais qui est ce Saturio ?


          Si je comprends que Debbie se sente seule au point de tomber dans les bras du premier Apollon qui passait par là, j’ai plus de mal avec le manque évident de sentiments et ce, des deux parties. Du sexe pour du sexe. Et ce jusqu’à la toute dernière ligne.

          L’idée générale est plutôt bonne et intéressante mais, à mon sens, mal exploité, me rendant l’histoire un peu dérangeante. Peut-être aurait-il été intéressant de plus développer l’histoire et d’y ajouter quelques pages. Avec une approche mieux exploitée, le mélange érotico-fantastique aurait pu donner une histoire vraiment très intéressante.

          Les personnages ne m’ont fait aucun effet, je les ai trouvés sans grand intérêt, il faut dire qu’on en sait très peu sur eux. Le but de l’histoire ne se trouvant pas là.

         Quand au style de l’auteur, on peut dire que c’est le plus de cette lecture. Celui-ci est très agréable à lire, fluide et imagé (sur ce point, peut-être même un peu trop).  Ce livre se laisse lire tout seul. Je pense toutefois qu’à certain moment le vocabulaire aurait pu être mieux choisi.


          Je remercie ma partenaire Nath du blog Books, Dreams and I et les éditions Artalis pour cette lecture..



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire