Nouveauté à découvrir

mercredi 12 novembre 2014

Jeu de patience





Titre : Jeu de patience
Auteur : Jennifer L. Armentrout
Edition J’ai lu
Nombre de pages : 445
Prix : 13,00 €



Ne jamais ôter son bracelet, être ponctuelle, ne pas attirer l'attention : tels sont les trois préceptes qu'Avery s'est imposé pour son entrée à la fac. Une stratégie que le séduisant Cameron Hamilton pourrait bien déjouer à coups de regard pénétrant et de sourire enjôleur. Patient et obstiné, lorsque Cam a jeté son dévolu sur quelqu'un, il ne recule devant rien - rien, excepté peut-être le passé d'Avery, qui semble s'acharner à ressurgir... Ensemble, seront-ils capables d'affronter le souvenir de cette terrible nuit qui, cinq ans auparavant et à des kilomètres de là, a tout changé ?


Dans quel cadre ai-je lu ce livre ?

Choisi au hasard dans ma PAL numérique.

Qu’ai-je pensé de la couverture ?

Je la trouve sobre et élégante.

Quelques mots sur l’histoire

Avery est une jeune fille blessée qui a choisi l’université la plus éloignée de chez elle afin de fuir l’enfer qu’est devenue sa vie depuis maintenant cinq ans.
Cam est le mec le plus beau, le plus drôle et le plus gentil de la fac.
Avery et Cam sont deux âmes blessées qui vont se rencontrer, s’attirer, se désirer, mais pourront-ils surmonter leur blessure ?

Mon avis général sur l’histoire
J’ai eu un vrai coup de cœur pour cette magnifique histoire.  Une histoire d’amour qui porte son titre à merveille.  En fait, je ne sais pas trop quoi dire sur l’histoire, sinon que été complètement bluffée et que j’ai adoré.
Dans ce livre qui pourrait sembler être une histoire d’amour banale, l’auteur nous emmène dans une histoire qui aborde des thèmes très durs, voir dérangeant sans que jamais le récit ne soit lourd.

Mon personnage préféré – Pourquoi

Je ressors de ce livre complètement amoureuse de Cam car il incarne l’homme parfait : patient, aimant, résistant,…

Le personnage qui m’a le plus déplu.

J’ai détesté la mère d’Avery qui est tout simplement une garce sans nom.  Quand on est une maman, on doit tout faire pour protéger son enfant et non pas sa propre réputation.  Mais en plus de ne pas la soutenir et la protéger, elle enfonce le clou en culpabilisant Avery pour tout les malheurs que celle-ci lui apporte.

Avis sur le style de l’auteur
J’ai beaucoup aimé le style de l’auteure car en dehors d’une écriture très fluide et un choix de mots toujours juste, elle parvient à faire transparaître parfaitement les émotions de ses personnages en jonglant avec l’humour et le sérieux, abordant des sujet difficile sans donner aucune impression de malaise.







2 commentaires: