Découvrez les auteur belges

mardi 15 décembre 2015

Captive in the Dark




     Titre : Captive in the Dark
     Auteur : CJ Roberts
     Editions Pygmalion
     Nombre de pages : 275
     Prix : 14,90 €

      
La vengeance. La vengeance est le but ultime de Caleb. Il la prépare depuis douze ans. Pour réussir, son "arme" doit être vraiment spéciale. Elle sera un cadeau inestimable dont tout le monde parlera.
La fille qu'il surveille de l'autre côté de cette rue passante est parfaite. Elle est différente de ses proie habituelles. Elle n'est pas consentante, elle n'est pas vendue par son père, elle ne lui a pas été envoyée... Elle sera sa conquête.
Dans ce huis-clos étouffant, le bonheur est-il encore possible?



Dans quel cadre ai-je lu ce livre ?

J’entendais tellement de chose différente sur ce livre que j’ai voulu me faire ma propre idée.

Qu’ai-je pensé de la couverture ?

Je la trouve superbe.

Mon avis général sur l’histoire

Ce livre m’a fait passer par toutes les émotions possibles, des émotions pleines de contrariétés. 
Autant le sujet est difficile, voire même inconcevable et l’attitude de Caleb immorale, autant j’avais envie de savoir ce qui allait se passer.  Comme Livie, j’attendais avec appréhension la prochaine punition, la prochaine caresse ou  le prochain événement.
Si on prend ce livre au premier degré ou comme une biographie, l’histoire est révoltante, intolérable, mais si on le prend pour ce qu’il est, une fiction, alors on peut prendre du recul et passer un très bon moment.
Bien sûr, un élément majeur à prendre en compte c’est que ce livre n’est absolument pas tout public.  Il doit être réservé à un public averti qui doit s’attendre a des scènes réservées aux adultes.
Car oui, certaines scènes sont érotiques et d’autre violentes.
Une fois les avertissements donnés et que vous acceptez de lire, vous pourrez, comme moi, passer un très bon moment et vivre des émotions contradictoires tout le long de votre lecture. Et vous dire finalement qu’il aurait été dommage de passer à côté.

A la fin de ce premier tome, on trouve le début du tome suivant et là on sent que l’histoire va aborder un nouveau tournant et à nouveau nous faire vivre une multitude d’émotions. Par contre, après avoir lu ce début, j’ai juste envie de pleurer à cause du peu que je viens de lire et parce que je dois attendre des mois pour découvrir la suite.

Les personnages.

Une grosse partie de l’histoire se passe en huis clos, seul Caleb et Livie nous occupent.
Caleb est un personnage très complexe, devenu dresseur d’esclave sexuel afin d’assouvir une vengeance, on sent qu’il n’est pas en parfait accord avec lui-même.  Tout au long de l’histoire on en apprend plus sur son passé et ce qu’il ressent puisque la parole lui est régulièrement donnée.
Tout comme Livie, je l’ai détesté par moment (ou comme il le dit lui-même à Livie : j’aurais aimé le haïr) et à d’autre moment il m’a attendri, me faisant même de la peine.

Livie est une jeune femme qui n’a pas beaucoup d’estime d’elle-même à cause de ses parents qui n’ont jamais été très aimant et qui la considère comme une pute.  Et pourtant, elle fait tous ce qui est en son pouvoir pour se faire aimer. Elle se camoufle et essaye de rester invisible pour ne pas attirer les regards sur elle, mais rien n’y fait.
Lorsqu’elle est enlevée et contrainte à devenir une petite chose soumise à la volonté de son Maître, elle est totalement déchirée par ses propres sentiments car elle a en elle un côté grande gueule et un côté plus doux qui ne sont pas toujours en accord.  Livie est très attachante, on ne peut qu’avoir envie de la protéger et surtout on comprend ses sentiments.

Avis sur le style de l’auteur

Alors là, je dis BRAVO.  L’auteure a un don exceptionnel pour faire ressentir à ses lecteurs les sentiments de ses personnages.  Grace à son écriture envoûtante (parce qu’arriver à ce niveau on ne peut plus dire captivante), elle parvient à nous faire entrer dans la tête de ses personnages, de les aimer, les détester, souffrir et prendre du plaisir avec eux.
Tout comme elle le fait avec Livie, elle parvient à nous faire oublier ce qui devrait être mal pour le transformer en plaisir.  C’est assez perturbant mais tout à fait impressionnant.
Et ça marche !
Alors, je le redis, BRAVO à elle.




3 commentaires:

  1. Superbe chronique ma belle. Comme je t'ai dit je pense que ce livre n'est pas fait pour moi, pour le moment en tout cas!!! Mais ton avis attise mon intérêt, je dois le reconnaître!!!

    RépondreSupprimer
  2. Quelle enthousiasme :) mais je ne pense pas que ce livre me plairai, trop violent et trop de sexes :(

    RépondreSupprimer
  3. Vu comment est abordé le sujet, je ne suis pas certaine de vouloir lire ce livre un jour. Trop de violence je pense...

    RépondreSupprimer