Nouveauté à découvrir

vendredi 22 mai 2015

Mémé dans les orties



Titre : Mémé dans les orties
Auteur : Aurélie Valognes
Editions Michel Lafon
Nombre de pages : 280
Prix  :  16,95 €


  

Solitaire, bougon, acariâtre – certains diraient : seul, aigri, méchant… –, Ferdinand Brun, 83 ans, s’ennuie à ne pas mourir.
Son unique passe-temps ? Éviter une armada de voisines aux cheveux couleur pêche, lavande ou abricot.
Son plus grand plaisir ? Rendre chèvre la concierge, Mme Suarez, qui joue les petits chefs dans la résidence.
Mais lorsque sa chienne prend la poudre d’escampette, le vieil homme perd définitivement goût à la vie… jusqu’au jour où une fillette précoce et une geek de 93 ans forcent littéralement sa porte, et son cœur.


  

Dans quel cadre ai-je lu ce livre ?

Je remercie très fort Camille et les Editions Michel Lafon pour cette bouffée d’oxygène et de plaisir.

Qu’ai-je pensé de la couverture ?

La couverture est très jolie et intrigante, elle me fait penser à un livre sur la cuisine.

Mon avis général sur l’histoire

Un vrai moment de bonheur !
Ce livre m’a donné le sourire du début à la fin.  Ferdinand, âgé, acariâtre, renfermé, haineux ne demande qu’une chose, qu’on le laisse tranquille avec sa chienne Daisy.  Mais pas facile d’être tranquille lorsqu’on vit dans un immeuble rempli de bonnes femmes curieuses qui vous déteste et d’une concierge prête à tout pour le faire enfermé en maison de repos.
L’histoire est vraiment rafraîchissante, pas de violence ou si peu, des personnages attendrissants, des situations très drôle, des voisins qui s’épient, la vie quoi !

Les personnages.

Dès le début on rencontre Ferdinant qui comme je le dis plus haut n’est pas des plus commode. Jamais un sourire, jamais un bonjour, que du contraire, il fait peur à toutes ses voisines qui pensent qu’il est un serial killer.  Toutes, sauf sa nouvelle petite voisine du dessus, une petite gamine effrontée et pleine de vie et Béatrice, sa voisine de pallier, prête à faire sortir ce vieux bougon de sa coquille.  Des personnages haut en couleur, attachant, attendrissant et drôle, c’est ce qui compose la famille de ce roman.

Avis sur le style de l’auteur
J’ai lu, après avoir terminer ma lecture de ce roman, que Mémé dans les orties est le premier roman d’Aurélie Valognes et j’en suis très étonnée.
Le style est parfaitement aboutit, pas d’hésitation, pas d’erreur, tout est juste, parfaitement réel. L’écriture est vraiment très agréable, très fluide et pleine de sincérité.  Les émotions que l’auteur met dans son roman sont palpables.
Dès les premières lignes, l’auteur nous capture par ses mots, nous transporte dans son monde et nous y enferme.
La lecture de ce roman est un véritable havre de paix et de joie.

Un livre à recommande contre la « grognonite »








1 commentaire: