Découvrez les auteur belges

mardi 9 septembre 2014

Psi Changeling, tome 3, Caresses de glace



Prix papier: 9,20 €
Nombre de pages : 512
Edition Milady




Brenna, une jeune changeling louve autrefois torturée et violée par un tueur en série, craint depuis sa libération de devenir à son tour une meurtrière. Lorsque le cadavre d'une victime potentielle est retrouvé, elle se tourne vers Judd : un Psi renégat, ex-soldat d'élite aux ordres du Conseil Psi et impitoyable assassin. Mais elle est le feu et il est la glace, leur désir l'un pour l'autre sera explosif, dangereux pour leurs coeurs, comme pour leurs vies...



Lorsque j’ai lu le second tome de cette série, je n’avais qu’une hâte, lire ce troisième tome, tout comme maintenant j’ai envie de lire le tome suivant, malheureusement, les priorités n’étant pas toujours ce que l’on espère, j’ai mis un temps dingue pour le sortir de ma PAL et honnêtement, si ça n’avait pas été pour le challenge « Un mois, une initiale », je pense qu’il y serait toujours et pourtant dès les premières lignes, je me suis replongée dans l’ambiance de cette série et me suis demandée pourquoi j’ai tant attendu.


Dans la lignée des précédent, on se retrouve dans l’histoire de deux personnes que tout oppose, mais encore une fois le cœur à ses raisons que la raison ne connaît pas.

Ainsi, nous retrouvons Brenna, la louve qui a été séquestrée et torturée par Enrique Santano, un Psi psychopathe, qui tente tant bien que mal de se reconstruire et réapprendre à vivre sous la bonne garde de ses frères. Gardes on ne peut plus étouffants et elle préfère de loin la présence de très froid Judd Lauren, un Psi qui a trouvé refuge, avec sa famille, au sein de la meute.

Ce que j’apprécie beaucoup dans cette série, en dehors du style et de l’imagination de l’auteur, c’est que même si chaque tome se rapporte à de nouveaux protagonistes, ceux des tomes précédent ne sont pas oublié et nous les retrouvons tout au long de l’histoire, en second plan, d’accord mais présent quand même.

J’aime toujours autant le style de l’auteur, le ton est toujours juste et fidèle au genre.  L’écriture reste fluide et agréable, on avance dans l’histoire sans vraiment se rendre compte du temps qui passe, c’est ainsi qu’on dévore 500 pages sans même s’en apercevoir.  De plus, l’auteur nous propose un schéma semblable d’un tome à l’autre mais avec assez d’imagination pour n’avoir aucune impression de « déjà vu ».

J’espère vraiment mettre moins de temps pour me lancer dans le quatrième tome.




2 commentaires: