Découvrez les auteur belges

mardi 25 mars 2014

Un été caniculaire



Prix : 14,90 €
Nombres de pages : 124
Editions : Artalys


Cécile, une mère de famille divorcée, se souvient de sa rencontre avec Vincent, jeune homme vivant en marge de la société, qui se produisit durant un été caniculaire. Les espoirs suscités par cet étrange individu débouchèrent sur une relation tumultueuse. Au fil des pages, c’est toute la vie sentimentale de Cécile qui se déroule, le long poème d’une existence oscillant entre joies et drames, jusqu’au moment où elle trouvera la paix dans l’amour et en elle-même..


Je remercie chaleureusement les éditions Artalys pour ce partenariat.

Cécile, jeune femme, mère de deux enfants et divorcée qui tue son ennui sur le net.  Sa passion, c'est de discuter de tout et de rien avec des gens qu'elle ne rencontrera surement jamais.  Et pourtant, c'est là qu'elle rencontre Vincent, un jeune homme avec qui elle entame une relation destructrice.

Dès leur rencontre, on sent que Vincent est un homme sûr de lui, autoritaire et qui a des idées étranges.  Un marginal.  On ne peut s'empêcher de se demander si c'est bien raisonnable de sa part à elle d'entamer une relation avec cet individu et de foncer tête baissée chez lui.

Cécile est intelligente, elle sent le danger que représente cet homme et tente à plusieurs reprises de se ressaisir. On ne peut que s'attacher à Cécile même si, à certain moment, on se demande comment est-il possible qu'elle se laisser entrainer dans une relation aussi destructrice, le besoin de ne pas être seul est-il vraiment aussi fort, on finit par admirer sa force.

Dès les premières pages de ce livre, j'ai ressenti une certaine oppression, ainsi que l'angoisse de Cécile, cette impression s'évapore au fur et à mesure qu'elle se calme et reprend ses esprits.  L'auteur a vraiment un don pour transmettre à son lecteur les sentiments de ses personnages.

La quasi-totalité de ce livre est une narration écrite à la première personne, c'est Cécile qui nous raconte son histoire.  Le choix de la narration m'a permis de m'imprégner totalement de l'histoire.

En général, je ne suis pas fan des narrations, j'ai besoin de l'oxygène qu'offrent les dialogues. Les narrations m'ennuient vite et m'angoissent, je me sens comme si j'étais dans un endroit rempli de gens qui parlent fort et sans arrêt.
Or, ici, l'écriture est tellement agréable et fluide que le manque de dialogue ne m'a pas dérangé un seul instant.  Bien au contraire, j'ai l'impression que ce choix m'a permis de m'immerger plus profondément dans l'histoire et de mieux ressentir le récit.

Il faut dire que l'histoire est très prenante, la manipulation d'un individu par les sentiments est un sujet dur et dérangeant, mais la qualité de l'écriture est telle qu'elle supplante le malaise que l'on pourrait ressentir face à un récit de ce genre.

Voilà une histoire que j'ai donc beaucoup appréciée et une auteure à suivre.







1 commentaire:

  1. Contente qu'il t'ait plu :) En tout cas tu donnes envie de le découvrir

    RépondreSupprimer