Découvrez les auteur belges

dimanche 19 juin 2016

Le serpent




Titre : Le serpent
Auteur : M.A. GRAFF
Editions RAMSES VI
Nombre de pages : 287
Prix : 18,00 €

  

Invitée dans le cadre paradisiaque de l'île Maurice, Myra a innocemment parlé un soir à table du poisson-pierre venimeux, à l'épine dorsale foudroyante, qui se cache dans les lagons exotiques... or dès le lendemain, la richissime vieille femme qui la recevait est retrouvée noyée, une épine fichée dans le talon. S'agit-il bien d'un accident ? Ou quelqu'un autour de la table a-t-il trouvé l'inspiration pour un meurtre ?





Dans quel cadre ai-je lu ce livre ?

Je remercie Babelio et les éditions Ramses VI de m’avoir permis de découvrir ce titre de M.A. Graff

Qu’ai-je pensé de la couverture ?

Les couvertures des Editions Ramses VI sont toutes semblable, noir avec un dessin encadré. Dessin qu’il faut bien regarder pour comprendre ce que c’est. Ces couvertures permettent de bien identifier les livres de cette maison d’Edition.

Mon avis général sur l’histoire

Un meurtre, une jeune fille en danger, un homme entreprenant, un fiancé imbuvable, une vielle mégère détestée par tous. Voilà des ingrédients pour une enquête policière totalement inédite et prenante.
Cette histoire commence comme un huit clos, une réunion de famille dans la maison de la grand-mère acariâtre. La grand-mère retrouvée morte le lendemain matin, pas de trace d’effraction, toutes les personnes logeant sur place sont les suspects idéaux.
Du déjà vu ? Oui bien sur, sauf que ça c’est sans compter sur le talent de M.A. Graff qui nous sort de ce huit clos avec brio pour nous entrainer dans un thriller hors frontière et nous entraine jusqu’en Transylvanie.
L’auteur nous offre ici une enquête à rebondissement, où le coupable vous sautera aux yeux aux fur et à mesure que vous avancerez dans votre lecture, sauf que ce coupable tout désigné changera sans cesse, jusqu’à ne plus être sûre de vous, et pour cause, elle nous mène par le bout du nez ne nous délivrant que lorsqu’elle l’a décidé, des éléments qui vous feront ouvrir de grands yeux d’étonnement.
Tous les ingrédients d’un bon roman policier sont rassemblé dans ce livre, que vous soyez amateur du genre ou non, c’est un roman qui va vous plaire car il est vraiment bien écrit, l’enquête est superbement menée de mains de maîtres, sans oublié un brin de romance pour pimenter le tout.
De plus, vous ne saurez vite plus qui sont les bons et qui sont les mauvais, mais pire encore, vous douterez que les bons sont vraiment et les mauvais, sont-il si mauvais ? Leurs raisons ne font-il pas qu’ils soient en définitive meilleurs que les bons ?

Mon avis sur les personnages

Nous avons ici une multitude de personnages ayant tous un rôle à jouer dans l’histoire, je m’arrêterais sur trois d’entre eux.

Tout d’abord sur Wallerant, aussi prétentieux que sont nom l’indique. C’est un personnage que j’ai détesté dès le départ.  Très vite, j’ai senti chez lui comme une aura malsaine.  Il ne traite pas sa fiancée comme il le devrait, il n’a d’ailleurs rien d’un amoureux éperdu mais tout du snob sûre de lui.

Myra, une jeune fille peu sûre d’elle mais au caractère fort.  Totalement écrasée par son fiancé Wallerant, elle se montre beaucoup plus déterminée lorsqu’il n’est pas dans les parages. C’est une jeune fille sans histoire, jusqu’au jour où elle monte dans un avion pour faire une visite surprise à son fiancé. Là toute sa vie qu’elle connaissait jusqu’alors va diamétralement changé et elle va devoir y faire face.  Ses choix sont parfois étonnants mais elle les assume.

Ladislas Vilmos, un homme grand, beau et fort. Très sûre de lui et déterminé. Mais ne faudrait-il pas se méfier de sa gueule d’ange, car souvent le diable se pare de ses plus beau atouts pour mieux vous confondre, c’est du moins ce qui Myra semble en penser. Ladislas est mon personnage préféré de ce roman. C’est un homme de principes, à défaut d’avoir des scrupules. Il est l’élément clé dans la nouvelle vie de Myra, toujours là où elle en a besoin, mais que cache-t-il sous ses airs de gendre parfais ?

Mon avis sur le style de l’auteur

Ce n’est pas la première fois que je lis un livre de cette auteure et c’est avec beaucoup de plaisir que j’ai retrouvé sa plume qui est parfaite dans l’exercice du roman policier.  Elle a le don de nous promener comme elle en a envie, elle parvient à nous retourner l’esprit, nous faire douté de ce l’on sait tout en mêlant une dose parfaite de sentiments.  Une fois plongé dans ses écrits, on n’a plus envie de les quitter tant qu’on n’est pas arrivé au bout de l’histoire et en connaître le fin mot.
Si vous ne connaissez pas encore M.A. Graff, je ne peux que vous conseiller de la découvrir au plus vite.



1 commentaire:

  1. J'adore les enquêtes dans lesquelles je suis menée en bateau d'un bout à l'autre. :) Je note !

    RépondreSupprimer