Découvrez les auteur belges

mercredi 6 août 2014

Zelda la Rouge




 Prix papier : 14,90 €

Nombre de pages : 264
Edition Sarbacane



Deux soeurs habitent une grande maison qu’elles partagent avec des colocs. Zelda, 16 ans, est en fauteuil roulant depuis qu’une voiture l’a renversée, enfant ; l’aînée, Julie, veut la venger. Ne pense qu’à ça – retrouver le chauffard. Zelda, pleine d’énergie et de passion, se destine à la politique. Julie, elle, a sacrifié ses études, sa joie de vivre, pour subvenir à leurs besoins. Aide-soignante dans une maison de retraite, elle a parfois des visions prémonitoires et les morts viennent lui parler… Et puis Baptiste s’immisce dans leur paysage. Charmant, prévenant, il se rend indispensable dans leur cohabitation libre et foldingue. Julie, qui n’a fait que lui manifester son agressivité, s’aperçoit qu’elle est irrésistiblement attirée par lui. Mais comment vivre – vivre un amour – dans la vengeance ?Deux soeurs habitent une grande maison qu’elles partagent avec des colocs. Zelda, 16 ans, est en fauteuil roulant depuis qu’une voiture l’a renversée, enfant ; l’aînée, Julie, veut la venger. Ne pense qu’à ça – retrouver le chauffard. Zelda, pleine d’énergie et de passion, se destine à la politique. Julie, elle, a sacrifié ses études, sa joie de vivre, pour subvenir à leurs besoins. Aide-soignante dans une maison de retraite, elle a parfois des visions prémonitoires et les morts viennent lui parler… Et puis Baptiste s’immisce dans leur paysage. Charmant, prévenant, il se rend indispensable dans leur cohabitation libre et foldingue. Julie, qui n’a fait que lui manifester son agressivité, s’aperçoit qu’elle est irrésistiblement attirée par lui. Mais comment vivre – vivre un amour – dans la vengeance ?


Encore un livre des Editions Sarbacane qui ne laisse pas indifférent.  Décidément, cette maison d'Editions à du flair pour repérer les romans qui percutent, qui interpellent, qui émeuvent et qui marquent.


La vie de Zelda est loin d'être rose, son père est inconnu au bataillon, sa mère s'est suicidée après avoir enchainée les mauvais mecs, sa grand-mère, qui l'a élevée, elle et sa sœur Julie, est décédée et elle est en chaise roulante depuis qu'elle a 11 ans.
A 11 ans, elle s'est faite renversée par un chauffard qui a pris la fuite.
Malgré tout, Zelda est la joie de vivre incarnée, sa condition, elle l'a acceptée depuis longtemps, elle a de nouveaux amis, un vieux voisins avec qui elle s'entend super bien, une colocataire qui fait partie de la famille.  Ce qu'elle fuit ? Le passé.  Pas question de stagner et de se morfondre, il faut avancer, toujours plus, toujours plus haut.

Pour sa sœur Julie, l'image d'autorité, c'est totalement différent, elle vit dans l'attente de voir le bourreau de sa sœur croiser son chemin et de lui faire payer ce qu'il a fait à Zelda.  Et pour ça, son don devrait l'y aider, car Julie voit.  Julie voit et parle au mort mais elle voit également des bouts de vie passée ou futur des gens qu'elle rencontre.  Avec son don et son obsession de croiser en chaque personne le bourreau de sa sœur, Julie s'enferme dans son cocon « familiale ». Seul Baptiste, qu'elle ne « voit » pas et dont elle se méfie comme de la peste la fera sortir de sa coquille.

En prenant le sujet, on sent qu'on va avoir affaire à un roman dur et sombre, mais c'est sans compter sur la bonne humeur de Zelda.  Zelda qui illumine le chemin des personnes qui l'entourent. Zelda qui vous donnera le sourire lorsque vous lirez ses lignes.

L'histoire est racontée à la première personne à tour de rôle par Julie et Zelda.  Il est plutôt agréable d'avoir les sentiments de chacune des deux sœurs sur ce qui les entourent, de voir comme la vision de chacune peut différer sur un même sujet.

J'ai beaucoup aimé ce livre. L'auteur ne tourne pas autour du pot, elle est cash dans ses descriptions et ses paroles, on sent que tout est écris avec sincérité.  L'auteur a privilégié un langage familier, ce qui rapproche le lecteur des personnages de l'histoire, nous donnant l'impression d'avoir été invité, nous aussi, à partager la vie de Zelda et Julie.

Encore un roman que je ne peux que vous conseiller de découvrir.

Un tout grand merci à Victor et aux Editions Sarbacane pour cette magnifique découverte.








1 commentaire:

  1. Je prends note! C'est vrai que cette maison d'édition regroupe quelques pépites!

    RépondreSupprimer