Découvrez les auteur belges

dimanche 29 juin 2014

La tentation barbare




Prix : 19,00 €
Nombre de pages : 348
Edition Kero


Suite à un accident, Max est devenu amnésique et n'a aucun souvenir des 16 premières années de sa vie.

Fraîchement divorcé, sans attache et sans passé, il choisit de s'installer à New York pour prendre un nouveau départ. Tout semble alors enfin s'apaiser dans sa vie: il rencontre Maureen, une jeune Irlandaise qui n'a pas froid aux yeux, il trouve la maison de ses rêves, et son éditeur français lui propose un contrat juteux: être le nègre de la célèbre auteur Emilie Roubaix pour son prochain roman.

Mais très vite, ses cauchemars, qu'il pensait avoir laissés de l'autre côté de l'Atlantique, l'assaillent de nouveau. Ses crises de somnambulisme reprennent et, un matin où il se réveille en sursaut, il constate que la petite est revenue.

Qui est donc cette jeune adolescente, muette, qui hante ses nuits ? Pour le savoir, Max va devoir replonger dans ses souvenirs et affronter son passé..


Je ne connaissais pas du tout ce roman avant que les Editions Kero ne me proposent de le découvrir et je les en remercie chaleureusement, d’autant plus que ce fut une très belle découverte

Lorsque j’ai reçu ce livre, la première chose qui m’a attirée c’est sa couverture, il se dégage de celle-ci une impression de paix mystérieuse. Une sensation d’évasion.

Max décide de changer de vie, de ville, de pays, de continent même. Il espère ainsi laisser derrière lui ses démons et reprendre sa vie en main et pourquoi pas retrouver ses années perdues.


La recherche de l’identité est un des fils conducteurs de ce roman, Max est nègre, écrire pour les auteurs, c’est son métier mais Max est également amnésique, les quinze premières années de sa vie ont disparues et lorsqu’il s’éveille, il la voit, la petite, il pensait qu’elle avait disparut de sa vie mais non, la revoilà.
Il se cache derrière des noms connus, allant jusqu’à perdre son identité.  Max va décider de s’installer aux Etats-Unis, pays d’origine de sa mère disparue il y a bien longtemps.  Alors qu’il tente de se construire sa nouvelle vie, il accepte, un peu malgré lui, un nouveau travail de nègre pour Emilie Roubaix.
Emilie Roubaix dont tout le monde connaît le nom, mais rien que le nom, personne ne la jamais vue.
Et justement, Olivia, journaliste française, décide de découvrir à tout prix la véritable Emile Roubais.

L’auteur, Pierre JB Benichou, nous emmène dans un voyage entre la France et les Etats-Unis, à la recherche de la vérité, de l’identité.  Il nous entraine dans son histoire avec beaucoup de talent, nous guidant de main de maître vers une conclusion qui ne se dévoile qu’à la dernière minute, empêchant ainsi toute découverte prématurée.

Je me suis beaucoup attachée à Max, cet homme blesser qu’on a plutôt envie de protéger, ainsi qu’à Olivia, cette femme indéniablement forte en quête de vérité mais le gros point fort de ce livre c’est indéniablement l’écriture de l’auteur, grâce à ses mots, l’émotion qu’il mets dans ceux-ci et la fluidité du texte, sans parler de la construction qui est irréprochable. Pierre JB Benichou happe le lecteur, et ce dès la première ligne, pour ne le libérer qu’à la dernière ligne. D’autant plus que l’auteur connaît son sujet puisqu’il était lui même nègre avec de signer ce premier roman sous son vrai nom.
Il ne fait aucun doute qu’il faudra compter avec cet auteur à l’avenir.

5 commentaires:

  1. Le résumé est très intriguant ! Ton avis me donne bien envie :)

    RépondreSupprimer
  2. Une très chouette chronique qui donne envie de se procurer le livre. Et hop, dans ma WL :) Merci ma nath ^^

    RépondreSupprimer
  3. Le résumé me tente bien ainsi que ton avis :)

    RépondreSupprimer
  4. Il me tente vraiment beaucoup. Je le note... Il fait absolument que je me le procure.
    Merci pour cet avis très tentant.

    RépondreSupprimer
  5. J'ai hâte de le recevoir maintenant hihihih :D!

    RépondreSupprimer