dimanche 10 juin 2018

Parce que c'était toi...




Titre : Parce que c’était toi…
Auteur : Bruno Combes
Editeur : Michel Lafon
Parution : 12 avril 2018
Prix  : 17,95 €

  
À l’âge de seize ans, ils s’étaient juré un amour éternel. Vingt-sept ans plus tard, ils se sont retrouvés et rien n’a pu empêcher cette passion de renaître. Ni les deux beaux enfants de Camille, ni Richard, son mari, et son associé dans leur cabinet d’avocats.

Mais peu à peu Stephen, totalement libre, lui, ne peut plus supporter cette liaison et somme Camille de choisir. Bouleversée par cet ultimatum, celle-ci a un accident de voiture où sa fille est blessée et elle-même très atteinte, surtout psychologiquement.

Stephen, bien sûr, ne peut pas aller la voir, toute sa famille est autour d’elle. Mais il la bombarde d’appels, lui demande pardon… Camille est rassurée : dès qu’elle ira mieux, tout recommencera comme avant.
Sauf que tout change…



Mon avis général sur l’histoire

Je remercie Camilleet les éditions Michel Lafonpour m’avoir fait découvrir Bruno Combes.


En effet, Parce que c’était toi est le premier roman que je lis de cet auteur et bien qu’il s’agisse de la suite de son premier roman je n’ai ressenti aucun manque.

J’ai de suite adhéré à l’écriture de Bruno Combes, on ressent vraiment sa passion pour ses personnages, il les a rendu très humain avec leurs qualités, leurs défauts, leur passion et leurs souffrances.  Il nous offre ici une pure histoire humaine dans laquelle il est vraiment très aisé et agréable de s’identifier aux personnages.

L’histoire de Camille et Stephen est un merveilleux conte, une histoire d’amour qui survit à travers les années, malgré la distance et la vie respectives que chacun des deux amants vivent depuis qu’ils se sont dits au revoir à 16 ans.

C’est d’ailleurs l’amour que Stephen, éternel adolescent, amoureux des livres, ressent pour Camille qui le pousse a la retrouver et à l’aborder, malgré sa condition d’épouse, de mère et d’avocat dont la carrière est en plein essor.

Je n’ai pu m’empêcher de ma demander si Stephen a recherché Camille par amour et par égoïsme. Après tout, lui est veuf et donc libre, mais Camille, non.  A-t-il le droit de venir chambouler la vie de Camille pour vivre la passion qu’il a envers elle ?

Oh, mais quelle passion !  Celle qu’on ne connaît qu’une fois dans une vie, quand on a la chance de la rencontrer !
Avons-nous le droit de la juger ? Je ne pense pas, non.  Surtout que finalement, n’a-t-il pas la pire des places ? Celle de l’amant dont l’avenir dépend des décisions que prendra sa maîtresse.

Chacun est libre de son destin et doit prendre sa vie en main.  Camille est libre de ses choix, même si on sait tous que le cœur à ses raisons que la raison ne connaît pas.

Camille est une jeune femme vive et déterminée. C’est mère protectrice qui, malgré une carrière bien remplie, assume entièrement la vie de la famille.
Elle a un côté rebelle qui se développe au contact de Stephen.
Elle est marié et associée à Richard qui est un homme travailleur et bien trop ancré dans ses habitudes. Son attitude envers sa femme qu’il considère plus comme son associée que son amante n’est-elle pas aussi un peu responsable des décisions de Camille ?

Avec ce roman, on comprend à quel point nos actes influencent notre vie.

J’ai beaucoup aimé ce roman, Bruno Combestransmet très bien les traits de caractère de chaque personnage. L’écriture est fluide et bien travaillée, le vocabulaire choisi avec soin rend un côté très vivant au récit.

Bref, une très belle découverte.



1 commentaire:

  1. Ce livre à l'air pas mal. Je ne le connaissais pas en tout cas donc merci pour la découverte :)

    RépondreSupprimer