Nouveauté à découvrir

lundi 7 août 2017

La fourmi rouge




Titre : La fourmi rouge
Auteur : Emilie Chazerand
Edition Sarbacane
Collection X’Prime
Pages : 254
Parution : 23 août 2017

Prix  : 15,50 €

  

Vania Strudel
a 15 ans et :
- un père taxidermiste
qui l’emmène au collège à bord de sa « ouafture »
-  une ennemie jurée,
qui est aussi la fille la plus populaire du lycée
un œil qui part en vrille
 et une vie qui prend à peu près la même direction

Bref,
Son existence est une succession de vacheries.

Mais un soir, elle reçoit un mail anonyme qui lui explique qu’elle n’est pas une banale « fourmi noire » sans ambition.

Elle serait plutôt du genre
FOURMI ROUGE 






Mon avis général sur l’histoire

Vous avez déjà ouvert un livre et dès les premières phrases lues, vous savez que vous ne pourrez pas le lâcher avant d’arriver au bout et que ce sera LE coup de cœur ?

Et bien, c’est ce qui m’est arrivé avec La fourmi rouge d’Emilie Chazerant.


Evidemment, ça fait peur parce qu’on se demande si cette impression va continuer tout au long de l’histoire, l’ensemble de l’histoire sera-t-elle à la hauteur de nos espérances soudaines ? L’écriture si attirante et délectable des premières pages ne va-t-elle pas s’essouffler au bout de quelques chapitres ?

Je peux vous garantir qu’avec le roman d’Emilie Chazerant vous n’aurez aucune mauvaise surprise, uniquement des bonnes.

L’histoire est émouvante tout en étant hyper drôle, Vania est attachante à souhait et c’est un véritable plaisir que de suivre son aventure dans une adolescence pas toujours facile à gérer.  Car outre ses prénom et nom pas toujours facile porter car facilement moqué et transformer par ses « camarades » de classe, Vania accumule, ce qu’elle considère du haut de ses 15 ans comme des catastrophes.

Ce roman est rempli d’amour : l’amour qui unit le père et la fille, l’amour qu’elle partage depuis toujours avec son meilleur ami Pierre-Rachid, l’amour que Vania porte à Abraham, ce voisin âgé mutique à qui elle tient compagnie quand sa fille ne peut pas le faire.
Mais aussi de vacheries : son ptosis à l’œil, Charlotte Kramer qui la persécute depuis toujours, Pierre-Rachid qui sort avec Charlotte Kramer !!! un mail pas super gentil qu’elle reçoit anonymement, sa mère décédée, la ouafture, qui a bien pu lui envoyer ce mail ?

Emilie Chazerand nous plonge en plein dans la vie de Vania, pas à côté, comme un spectateur, non, en tant que personnage de l’histoire, on vit la vie de Vania tellement l’écriture est captivante et tendre et drôle et addictive. L’auteur nous offre un concentré de plein d’émotions de toute sorte, nous faisant rire aux larmes ou verser une larme.

La fourmi rouge, c’est l’histoire de toutes les jeunes filles de 15 ans avec ses gloire et ses défaites.

Encore une fois, les éditions Sarbacane frappent fort avec un roman percutant et drôle à la fois qui fera certainement réfléchir les jeunes lecteurs avant de se plaindre pour un rien. Essayez de vous appeler Vania Strudel, d’avoir un père taxidermiste et un œil qui part en vrille, après vous pourrez, vous plaindre.

Merci pour cette magnifique découverte.




2 commentaires:

  1. Émouvante et drôle, je suis d'accord :) Vania est un personnage unique !

    RépondreSupprimer
  2. Rien que le titre me donnait envie mais avec ton avis en plus, comment ne pas craquer ?

    RépondreSupprimer